Contacts Partenaires


Le PNUD et la Croix-Rouge sénégalaise renforcent la résilience des populations
Sinthiou Garba victimes des inondations 2012

La Croix-Rouge sénégalaise a lancé  aujourd’hui son Projet  de «renforcement de la résilience des populations victimes des inondations 2012» à Sinthiou Garba dans la région de Matam, au Nord du Sénégal.  Ce Projet financé par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), vise à «réduire l’impact des inondations 2012 chez les ménages vulnérables», notamment dans les régions les plus touchées, à savoir Matam, Kaffrine et Diourbel.

L’hivernage 2012, n’a pas dérogé à la règle avec des inondations plus que jamais récurrentes dans le pays. Cette situation a durement affecté de milliers de ménages vulnérables dans les régions de Matam, Dakar, Thiès, Diourbel, Kaffrine, Kaoalack, Fatick et de Sédhiou et occasionné des pertes en vies humaines, des effondrements de maisons, des destructions de moyens de subsistance (terres de culture, pertes du cheptel), notamment chez les populations déshéritées auSénégal qui est secoué depuis 2005 par le phénomène des inondations qui touche chaque année près de 100 000 personnes.

Ce Projet contribue à l’amélioration des conditions de vies des communautés les plus vulnérables à travers une assistance au recouvrement précoce. Il a déjà distribué des kits d’hygiène à 1000 ménages ruraux dans les régions de Matam, Kaffrine et Diourbel, qui ont également été sensibilisés sur les mesures d’hygiène. Il en est de même des paires de petits ruminants au profit de 300 autres familles.

Pour Mamadou DIA, Vice-Président de la Croix-Rouge sénégalaise ce Projet «matérialise l’engagement de notre Société nationale dans le processus de Résilience communautaire. Dans la région de Matam, nous avons déjà entamé la reconstruction de 80 concessions sur la base de l’approche AAR (habitats Améliorés et Auto Reconstruits par les propriétaires), fruit d’un partenariat exemplaire entre notre Institution humanitaire et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD)».

Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, définit la résilience comme «la capacité des individus, des communautés, des organisations ou des pays exposés à des catastrophes et des  crises et aux facteurs de vulnérabilité sous-jacents à anticiper, à réduire l’impact, à faire face et à se relever des effets de l’adversité sans compromettre le potentiel de développement à long terme», a-t-il expliqué.

S'exprimant au nom deMmeBintou Djibo, Représentant résident du PNUD au Sénégal, Francis James, Directeur de Pays en charge du Programme, a souligné «l’appui du PNUD entre dans le cadre de l’accompagnement du Gouvernement du Sénégal pour l’ amélioration des conditions de vies des populations durement affectées par les inondations. Il traduit l’importance pour le PNUD d'augmenter la résilience d’une part et d’autre part le rétablissement précoce des communautés locales affectées par des aléas climatiques».  

Le PNUD magnifie ce partenariat avecla Croix-Rouge sénégalaise pour ensemble appuyer les communautés locales à restaurer leur dignité et leurs moyens d’existence. Les populations ciblées pourront ainsi reprendre leurs activités économiques et subvenir aux besoins de leurs familles.

Pour plus d’informations complémentaires sur ce Projet : merci  contacter :

Nfally SADIO, Chargé de Communication, Croix-Rouge Sénégalaise, Tel : + 221  77 554 02 51

 E-mail : fallysadiosud@yahoo.fr

 Mame Ngoné Sow : CC du PNUD : E – mail : ngone.sow@undp.org , Tel : + 221  77 569 96 05